« Merci Internet » : La mini série sur Squeezie maintenant sur Prime Video

squeezie documentaire prime vidéo merci internet

Aujourd’hui, nous allons plonger dans le monde de Lucas Hauchard, mieux connu sous son pseudonyme Squeezie, à l’occasion de la sortie de sa série documentaire « Merci Internet » sur Prime Video. Préparez-vous à un voyage dans le temps et dans l’esprit d’un phénomène qui a su capter l’essence de toute une génération.

Retour sur les débuts de Squeezie

Imaginez un monde où les vidéos se partagent dans la liberté la plus totale, où la passion et l’amusement sont les seuls guides. C’est dans ce contexte que Squeezie a fait ses premiers pas sur YouTube, une plateforme qui, à l’époque, ressemblait plus à une grande aire de jeux qu’à l’industrie bien huilée d’aujourd’hui. Avec ses 18.7 millions d’abonnés, il incarne la figure de proue d’une génération qui a grandi avec les avancées technologiques et les réseaux sociaux.

La série documentaire « Merci Internet » promet de nous immerger dans cette période dorée en mettant en lumière les archives du jeune Lucas, de ses débuts jusqu’à sa position actuelle dans le monde du contenu en ligne. À travers cinq épisodes, Prime Video nous offre un parallèle avec le documentaire sur Orelsan, « Ne montre jamais ça à personne », en dépeignant non seulement la vie d’une personnalité mais également le contexte d’une génération en pleine mutation grâce à internet.

L’ère dorée de YouTube

Les pionniers de YouTube en France, tels que Squeezie, Mister V, Cyprien, Natoo et Gotaga, ont tous su trouver leur public à peu près au même moment, autour des années 2010. Ils ont évolué en s’appuyant sur leurs propres compétences, loin des bancs de l’école, apprenant le métier de créateurs de contenu de manière autodidacte. À cette époque, la plateforme se caractérisait par une entraide mutuelle entre youtubeurs qui partageaient des conseils et collaboraient dans un esprit d’amitié pure, sans enjeux financiers.

Cependant, dix ans plus tard, les choses ont bien changé. La compétitivité est aujourd’hui féroce et les statistiques ont souvent pris le pas sur l’artistique. Si l’attachement pour ces personnalités est indéniable, la question se pose : est-il encore possible de se faire une place en tant que youtubeur aujourd’hui ?

L’évolution vers un milieu compétitif

L’univers de la création de contenu a connu une mutation, se transformant en un véritable business. La concentration sur les vues, les partenariats et la monétisation rapide sont devenus la norme. De nouveaux talents ont certes émergé, tels que Lena Mahfouf ou Seb, et une nouvelle vague est arrivée avec des figures comme Inoxtag, Michou ou Djilsi. Cependant, ils font face à un espace saturé et à un public déjà captif des anciennes icônes.

A lire aussi :  Enzo et Kelly (L'île de la tentation) : Leur couple déjà en péril ? Le détail qui fait réagir !

Les jeunes créateurs semblent avoir plus de chances de percer sur Twitch avant de lancer leur chaîne YouTube. Mais même Twitch est devenu un terrain difficile à conquérir en 2024. Le cyberharcèlement, en particulier à l’égard des femmes sur la plateforme, constitue une autre barrière à l’entrée.

TikTok : le nouveau terrain de jeu

Avec la montée en puissance de TikTok, les règles du jeu ont de nouveau changé. Le contenu court a pris le dessus sur les vidéos longues et laborieuses de YouTube. Des applications ludiques permettent à tout un chacun de créer et de partager sans avoir à maîtriser l’art du montage. TikTok semble ainsi être devenu la nouvelle porte d’entrée pour les aspirants créateurs de contenu.

L’impact de « Merci Internet » et l’avenir de YouTube

En dévoilant l’intimité de son parcours, Squeezie permet aux spectateurs de « Merci Internet » de comprendre que le succès ne tient pas qu’à la chance ou au bon timing. Il est le fruit d’un travail acharné et d’une capacité à évoluer avec son médium. Ces youtubeurs de la première heure, devenus de véritables entreprises, représentent un modèle difficilement égalable.

La question posée par la journaliste Manon Mariani dans « Merci Internet » trouve écho auprès des nombreux aspirants youtubeurs : est-ce encore possible de devenir youtubeur aujourd’hui ? La série documentaire nous incite à réfléchir sur la nature changeante de la célébrité à l’ère numérique et sur la nécessité de trouver de nouveaux chemins pour captiver une audience toujours plus exigeante et diversifiée.

Une révolution numérique permanente

Squeezie et ses confrères ont su profiter d’une ère révolue pour se hisser au sommet de la chaîne alimentaire numérique. « Merci Internet » est plus qu’un simple documentaire : c’est une ode à la créativité, un témoignage de la persévérance et un miroir tendu à une génération qui a grandi entre pixels et likes. Le monde du contenu en ligne ne cesse de se réinventer, et même si les figures actuelles paraissent inébranlables, l’histoire a déjà prouvé que l’innovation et l’adaptabilité sont les clés du royaume numérique.

En somme, « Merci Internet » nous rappelle que derrière chaque écran, chaque vidéo et chaque like, il y a des rêves, de la passion et une véritable communauté.

Partagez sur les réseaux :

Laisser un commentaire