Décès du journaliste Jean-Pierre Elkabbach à 86 ans

Décès du journaliste Jean-Pierre Elkabbach à 86 ans

Le monde des médias français est en deuil avec la triste nouvelle du décès du célèbre journaliste politique, Jean-Pierre Elkabbach, à l’âge de 86 ans. Le vétéran des médias a marqué l’histoire de la radio et de la télévision en France, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le paysage médiatique français.

Jean-Pierre Elkabbach s’est éteint le mardi 3 octobre après avoir courageusement lutté contre la maladie. L’annonce de sa disparition a été faite par le groupe Canal+, où il avait joué un rôle majeur dans la création de la chaîne d’information CNews. Gérald Brice-Viret, le directeur général du groupe Canal+, a exprimé sa profonde tristesse en disant : « Jean-Pierre n’est plus. Ma tristesse est infinie. Je perds un ami. La France, un journaliste brillant. »

Emotions chez les différents acteurs politiques

La nouvelle de sa disparition a suscité une vive émotion à travers le spectre politique. Nicolas Sarkozy, ancien chef de l’État, a salué Elkabbach en tant que « passionné de politique, boulimique d’information, intervieweur pugnace et sans concession, directeur de médias exigeant et visionnaire. » De l’autre côté de l’échiquier politique, Fabien Roussel, le patron du Parti Communiste Français, a rappelé Elkabbach comme « un compagnon de route de la Ve République qui aura marqué l’histoire médiatique de notre pays. Ses échanges mythiques avec Georges Marchais resteront gravés.« 

Jean-Pierre Elkabbach : un grand nom du journalisme en France

Né à Oran, en Algérie, Jean-Pierre Elkabbach était le fils d’un négociant en import-export. Il a entamé sa carrière journalistique dans les années 1960 à la radio RTF en tant que correspondant dans la capitale française. Son engagement courageux en mai 1968, où il a critiqué ouvertement les « censeurs », l’a amené à passer à la télévision en 1970, où il a animé les journaux d’actualité sur les chaînes nationales.

Son parcours professionnel a été marqué par des hauts et des bas, notamment en raison de ses opinions politiques. En 1977, sa nomination à la tête de l’information d’Antenne 2 a provoqué des départs au sein de la rédaction en raison de ses affiliations politiques. Après avoir été évincé en 1981, il a connu une période difficile et a retrouvé sa place sur France Inter. Sa carrière s’est poursuivie avec des postes de direction dans diverses chaînes de télévision et de radio, dont Europe 1 et France Télévisions.

Malgré les scandales et les controverses qui ont parfois entouré sa carrière, Elkabbach a toujours su rebondir. Il a été président de France 2 et France 3, puis a dirigé Public Sénat. En 2021, il est retourné à Europe 1 pour reprendre ses célèbres interviews politiques, et en 2022, il a publié ses mémoires, offrant un aperçu captivant des coulisses de son interview mémorable de François Mitterrand en 1994.

Un journaliste spécialiste de la politique

Au fil de ses cinquante ans de carrière, Jean-Pierre Elkabbach a été témoin des moments les plus marquants de la vie politique française, de l’élection de François Mitterrand en 1981 à celle d’Emmanuel Macron en 2017. Sa curiosité insatiable et son engagement indéfectible dans le monde du journalisme ont laissé une empreinte durable sur l’histoire médiatique de la France.

La disparition de Jean-Pierre Elkabbach laisse un vide dans le paysage médiatique français, mais son héritage perdurera à travers ses interviews légendaires et sa contribution exceptionnelle à la politique et au journalisme en France. Sa mémoire restera vivante dans le cœur de ceux qui ont eu le privilège de le connaître et de suivre sa carrière remarquable.

Partagez sur les réseaux :

Laisser un commentaire